Télétravail et cyber-attaques

2020 aura révélé les failles globales de notre système autant à l'échelle humaine que professionnelle.

Les entreprises qui ont mis en place dans l'urgence le télétravail pour leurs salariés n'ont pas eu le temps, ni les ressources suffisantes pour réfléchir à comment contrecarrer des attaques potentielles.

Sans aucune protection, ces entreprises et leurs salariés deviennent une cible idéale pour des cyber-attaques aléatoires déjà très nombreuses en France avant la pandémie et son premier confinement.

On notera qu'en terme de cyber-attaques, la France est très mal positionnée :

- 3ème pays le plus attaqué au monde ;

- 2ème pays le plus lésé en Europe avec environ 55 000 attaques rien que le premier semestre 2020.

Nous n'évoquerons pas avec quelle facilité une cyber-attaque peut s'opérer, d'autant plus si aucune procédure de sécurité n'est mise à la disposition du salarié. On constate, néanmoins, que 55% des salariés en France utilisent du matériel personnel dans le cadre du télétravail depuis le début de la pandémie. Ce qui augmente de façon significative les risques d'attaques malveillantes. Seuls 23% d'entre eux précisent avoir une solution de sécurité installée.

Il existe pourtant des solutions simples pour éviter les scénarios catastrophes, comme une fuite de données que de nombreuses entreprises redoutent. En effet, dans 48% des cas, ces fuites de données mineures ou majeures sont le résultat d'une attaque cyber-criminelle.

Afin de protéger votre ordinateur et l'ensemble de vos données, il est vivement conseillé d'installer :

- un antivirus gratuit dans un premier temps qui sera parfaitement efficace ;

- un gestionnaire de mots de passe qui vous aidera à générer des codes fiables et les centraliser dans un coffre ;

- un VPN.

Ces quelques bons réflexes vous éviteront une situation dommageable pour vous comme pour vos clients !